Ferme agricole : à quelles conditions est-il possible d’installer des panneaux solaires ?

ferme photovoltaïque

Publié le : 26 mai 20237 mins de lecture

Actuellement, les entreprises et les professionnels cherchent à investir massivement dans les énergies renouvelables. L’objectif est de pouvoir produire une « énergie verte », sans pour autant émettre des gaz à effet de serre ou CO2. Les professionnels du secteur agricole et propriétaires de terrain sont particulièrement concernés par cette politique. Si vous disposez d’une ferme agricole et que vous souhaitez produire de l’électricité décarbonée, les quelques lignes ci-dessous pourraient vous intéresser.

Qu’est-ce qu’une ferme photovoltaïque ?

Une ferme photovoltaïque ou « ferme solaire » est une installation destinée à produire une énergie verte, par le biais de panneaux ou plaques photovoltaïques. Cette installation est généralement posée au sol. La surface minimale doit être de 3 à 5 hectares et située à proximité d’un réseau électrique pour faciliter le raccordement. Dans d’autres cas, on peut également trouver des installations sur toiture. L’intégration au bâtiment ou au sol sont les deux modèles les plus courants pour la conception d’une ferme solaire.

Le choix d’une ferme solaire est particulièrement rentable et écologique pour les professionnels de l’agriculture, et permet de « valoriser » un terrain (qu’il s’agisse d’une zone abandonnée, de champs inexploités ou de terrains défrichés). Leader et pionnier du courtage en énergie pour les entreprises, le groupe opera-energie.com vous accompagne dans votre investissement et dans votre transition vers des installations énergétiques plus propres.

Gardez à l’esprit que l’implantation d’une ferme solaire n’est pas destinée à l’autoconsommation. Il s’agit avant tout d’un projet de rentabilisation du foncier, sur des terrains difficiles à mettre en valeur, non constructibles ou avec peu de rendements agricoles. Vous pouvez toutefois choisir de stocker l’énergie produite par votre parc photovoltaïque, par exemple dans des batteries de stockage pour un usage ultérieur. Dans tous les cas, une ferme photovoltaïque permet de concevoir une production électrique durable, et de vendre une électricité réputée verte.

Quels terrains pour l’implantation d’une ferme solaire ?

La pose d’une ferme photovoltaïque ne peut se faire dans n’importe quelle condition. En effet, tous les terrains ne sont pas compatibles avec l’implantation d’un grand nombre de modules photovoltaïques. Si vous disposez de terres agricoles destinées à la production de nourriture, ou si votre terrain est situé à proximité immédiate d’un parc naturel régional, vous ne pourrez pas construire une ferme solaire (1).

En revanche, certaines activités agricoles sont parfaitement compatibles avec l’exploitation d’une ferme solaire. C’est le cas par exemple de la filière apiculture, permettant d’offrir par le biais des parcs solaires un environnement idéal et sécurisé aux ruches. L’élevage d’ovins présente également toutes les conditions pour accueillir une installation photovoltaïque, et permet de garantir l’entretien du terrain sans coûts supplémentaires et de manière écologique.

Vous noterez que le rendement d’une ferme solaire varie sensiblement selon plusieurs facteurs – comme l’orientation, la pente ou l’inclinaison des panneaux solaires. En général, on aura tendance à privilégier une exposition plein sud, avec une pente de 30 à 35 degrés par rapport à l’horizontale.

Quelles conditions pour l’implantation d’une ferme solaire ?

Si vous êtes propriétaire d’une ferme agricole ou d’un terrain, et que vous souhaitez y implanter des panneaux solaires, vous devrez respecter plusieurs conditions. Par exemple :

  • Vous devrez justifier que vous êtes locataire ou propriétaire de votre terrain en France. Si vous êtes dans le cas d’une terre louée, assurez-vous qu’il n’existe aucune clause d’interdiction de l’exploitation (une mention susceptible de figurer par ailleurs sur le contrat de location). N’oubliez pas qu’une telle installation photovoltaïque est censée demeurer en place au minimum 10 ans, pour espérer rembourser l’investissement et commencer à recueillir des bénéfices.
  • Vous devez obtenir un accord de raccordement : pour cela, pensez à vous renseigner auprès de l’opérateur EDF et de sa filiale réseau. Les problématiques à traiter concernent principalement la distance de la ferme solaire par rapport au transformateur. Le traitement de votre demande peut prendre jusqu’à six semaines avant qu’un accord soit formalisé. Ensuite, une période de 3 mois sera nécessaire pour finaliser l’étude technique et financière. Là, vous disposerez d’informations plus précises sur le coût du raccordement au réseau électrique, ainsi que la quantité d’énergie qui vous sera achetée et à quel prix.
  • Votre projet ne doit faire l’objet d’aucune contre-indication par les autorités locales : à ce titre, n’oubliez pas qu’il vous faudra obtenir un permis de construire, afin de garantir la compatibilité de votre projet avec le document d’urbanisme. Rappelez-vous également que certaines terres agricoles et autres terrains situés dans des parcs naturels régionaux ne sont pas propices à l’implantation d’une ferme solaire. En dehors de ces cas de figure, les autorités locales n’ont aucune raison de s’opposer à l’aménagement électrique d’une surface agricole.

Faites appel à un courtier spécialisé dans l’énergie propre

Pour réussir votre transition énergétique et réaliser très rapidement des profits, vous avez besoin des services d’un courtier spécialisé. Ces professionnels connaissent bien les problématiques rencontrées lors de l’installation d’une ferme photovoltaïque. Ils savent comment vous permettre de tirer des profits d’une installation de toiture ou posée au sol tout en vous permettant de valoriser une friche industrielle.

Pour savoir si vous êtes éligible à l’auto-consommation (c’est-à-dire, à la production d’une énergie propre et décarbonnée), commencez dès maintenant à simuler votre situation en ligne. Sachez, à titre d’exemple, que le prix moyen d’une installation photovoltaïque de 100 kWc avoisine les 60 000 euros HT, et jusqu’à 180 000 euros HT – tout dépend, à ce stade, du type de structure sélectionné.

(1) https://www.choisir.com/energie/articles/168782/le-guide-complet-des-fermes-solaires


Plan du site